Mylène Farmer

Je t'aime mélancolie J'ai comme une envie De voir ma vie au lit Comme une idée fixe Chaque fois que l'on me dit La plaie c'est ça : C'est qu'elle pousse trop vite La mauvaise herbe nuit C'est là qu'il me vient une idée : Pouvoir m'apitoyer C'est bien ma veine Je souffre en douce J'attends ma peine Sa bouche est si douce J'ai comme une envie De voir ma vie au lit Comme une idée triste Qui me poursuit la nuit - la nuit - la nuit Je savoure la nuit L'idée d'éternité La mauvaise herbe nuit Car elle ne meurt jamais Quand tout est gris La peine est mon amie Un long suicide acide Je t'aime mélancolie Sentiment qui Me mène à l'infini Mélange du pire, de mon désir, Je t'aime mélancolie Quand tout est gris La peine est mon amie J'ai l'âme humide aussi Tout mon être chavire Oh viens je t'en prie C'est ton amie aussi C'est l'élixir, de mes délires Je t'aime mélancolie J'ai comme une envie De voir ma vie en l'air Chaque fois que l'on me dit C'est de la mauvaise herbe Et moi je dis : Qu'une sauvage née Vaut bien d'être estimée Après tout elle fait souvent la nique Aux « trop bien » cultivées, et toc ! C'est bien ma veine Je souffre en douce J'attends ma peine Sa bouche est si douce J'ai comme une idée De la moralité Comme une idée triste Mais qui ne meurt jamais En somme c'est ça : Pour plaire aux jaloux Il faut être ignorée Mais là, mais là, mais là, pour le coup C'est Dieu qui m'a planté, alors ? ...
fan(s) actuellement connecté sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×